Le magicien des couleurs *


adaptation malicieuse d'après le livre d'Arnold Lobel


Farce et magie.

Dans une scénographie épurée, cette forme courte et rythmée explore la découverte des couleurs.

L'histoire se déroule sous une corde à linge où, tournant autour d'un chaudron, l'Auguste et le clown blanc inventent le bleu, le jaune, le rouge. On part d'un monde noir et blanc pour l'enchantement multicolore. Le récit s'appuie sur la musique, les arts visuels et le théâtre  : peinture improvisée en direct, chansons originales avec trompette, accordéon ou hélicon.


* «  The Great Blueness and Other Predicaments  », New York, Harper and Row, 1968.


Trompette, accordéon, hélicon, peintures aux pigments colorés (les primaires, secondaires et cercle chromatique

Lionel Riou : jeu, trompette, hélicon, accordéon

Matt Mahlen: peintre et jeu

retour